Comment doit-on s’équiper pour faire du canoë kayak ? Que doit-on prévoir pour un jour ou une randonnée de plusieurs jours ? Comment se dirige un kayak ou un canoë ? Quel comportement doit-on avoir dans un rapide ? Nous vous répondons dans cette rubrique, mais si vous avez d’autres questions n’hésitez pas à nous contacter.

A/Préparer sa descente en Canoë-Kayak

1/ Comment s'équiper ?

Bien s'équiper et ne rien oublier pour faire une descente en canoë kayak est primordial.

Le personnage de gauche en tenue estivale et celui de droite en tenue mi saison (automne, printemps).

A leurs pieds, tout ce qui doit rentrer dans les containers étanches pour une descente de plusieurs jours.

En Canoë-Kayak, la tenue doit être adaptée aux conditions météorologiques et à la pratique de l’activité.

  1. Retirez tout ce qui est superflu et peut tomber à l’eau (lunettes, bijoux…) attachez vos lunettes si vous ne pouvez pas vous en passer.
  2. Protégez vos pieds, surtout pas de tongs. Prenez des chaussures tenant bien au pieds (baskets, chaussures d’eau…). Sur certaines rivières (Ardèche) le port de chaussures fermées est obligatoire.
  3. La tenue ne doit pas être ample et se gorger d’eau (ce qui vous gênerait pour nager).
  4. Quand il fait chaud et ensoleillé, prévoyez short, tee shirt et chapeau (la crème solaire dure peu de temps).
  5. Quand il fait frais, une combinaison néoprène avec un coupe vent sont une bonne solution. Les vêtements techniques sont aussi efficace, par contre évitez les vêtements en coton (sensation de froid une fois mouillé).
  6. Protégez vos yeux du soleil et de la réverbération une bonne paire de lunette est conseillé (n’oubliez pas le cordon pour les attacher).
  7. Le port du casque n’est pas obligatoire, mais certain loueur en ont si vous en voulez.
  8. Si vous souhaitez amener votre chien en canoë kayak, surtout ne les attachez pas et retirez leur laisse, mais attention ils ne sont pas autorisés partout, renseignez vous avant.
Avoir une tenue adaptée aux conditions météo

2/ Les containers étanches

Vous avez à disposition des containers étanches en général de 55 litres, mais sur certaines rivières se faisant en canoë biplace il est parfois possible d’avoir des containers plus gros .

  1. Un container par personne maximum pour les bateaux de 1 ou 2 places, quand vous êtes 3 (avec un enfant assis au milieu) vous ne pouvez prendre qu’un container, c’est pour cette raison que ces bateaux sont déconseillés pour les randonnées de plusieurs jours.
  2. Les dimensions du container de 55 litres sont de ; 37 cm de diamètre, sur 55 cm de haut (impossible de mettre une tente Décathlon dedans).
  3. Attention à la fermeture, le loueur n’est pas responsable d’un container mal fermé.
  4. Généralement le container est fixé au canoë kayak par une sangle pour pas que vous le perdiez.
  5. Il est important de bien choisir le matériel à emporter rien ne doit être oublié.

 

Votre loueur n’est pas responsable de la bonne fermeture de votre container.

Cette vidéo vous explique comment bien le fermer.

3/ Que faut il mettre dans son container

La place est limitée (généralement 55 litres maximum par personne) mais tout dépend du temps passer sur la rivière.

  1. Pour une demi-journée : des affaires de rechange, une serviette, un gouter, de l’eau…
  2. Pour une journée : le pique nique (attention de bien emballer les aliments) de l’eau en quantité, une tenue de rechange, une serviette…
  3. Pour plus d’un jour : ravitaillement (vous trouverez plus bas dans cette page un menu type pour deux jours) le duvet, des vêtement de rechanges (et chaud pour le soir) une serviette…
Bien choisir ce que l'on met dans son container étanche en canoë layak.

Pour ne rien oublier, téléchargez le fichier.

4/ Que faut il emporter pour deux jours ?

55 litres par personne ce n’est pas beaucoup, pour chaque personne vous devrez tout prévoir et éviter le superflu.

  1. Regardez notre vidéo, il faut tout prévoir afin d’être autonome.
  2. Quatre repas (deux déjeuners, un dîner, un petit déjeuner) pour ne rien oublier nous vous avons concocté un menu type que vous pouvez télécharger.
  3. Les vêtements de rechange, plus une tenue chaude pour le soir.
  4. Un sac de couchage.
  5. Des affaires de toilette.
  6. De quoi vous abriter (tente, bâche…).

Téléchargez notre proposition de menu.

B/La technique en Canoë-Kayak

Aller droit, savoir tourner, choisir sa trajectoire, bien se comporter dans un rapide, sont autant de chose à savoir pour que votre descente soit un plaisir et que vous profitiez pleinement de l’environnement qui vous entoure.

1/ Comment diriger un kayak

Les généralités :

  1. Pour le diriger vous aurez votre pagaie double (une palle de chaque côté) les manœuvres sont donc symétriques.
  2. Pour aller droit, il suffit de savoir tourner (quand le kayak tourne à droite, pour aller tout droit, il suffit de tourner à gauche).
  3. Quand on pagaie d’un côté, le kayak va du coté opposé (exp : quand on pagaie à gauche, le kayak va à droite).
  4. Le kayak tourne en permanence à cause de nombreux facteurs, donc il faut le redresser en permanence.

Les manœuvres de base :

  1. Plus on pagaie loin (au large) plus le kayak tourne du côté opposé.
  2. Inversement plus on pagaie près du kayak, moins il tourne.
  3. Une manœuvre ne suffit généralement pas, il faut pagayer plusieurs fois du même coté pour tourner.
  4. En kayak double, ne raisonnez pas en automobiliste (il n’y a pas un conducteur et un passager) le deux équipiers influent sur la direction du bateau. Il faut vous coordonner, dialoguer et être d’accord sur la direction à prendre.
  5. Quand on est deux les pagayeurs doivent être synchroniser (pagayer au même rythme et manœuvrer au même moment).
  6. Quand on est deux celui qui est à l’arrière (à l’avant ça ne sert à rien) peut se servir de sa pagaie comme d’un gouvernail.
  7. Ne soyez pas des machines en pagayant alternativement à droite puis à gauche, c’est l’orientation du kayak et où vous voulez aller qui vous dis quoi faire, adaptez vous en permanence.
En biplace le coup de pagaie doit être synchronisé

2/ Comment diriger un Canoë

Les manœuvres en Canoë sont différentes, vu que l’on pagaie toujours du même coté avec une pagaie simple (une seule pale) elle ne sont pas symétrique et il y en a plus. Les manœuvres de base sont identiques à celle utilisé en kayak.

  1. On pagaie toujours du même côté, quand on est dans un bateau double chacun pagaie d’un côté.
  2. Plus on pagaie loin (au large) plus le canoë tourne du côté opposé. Inversement plus on pagaie près du Canoë, moins il tourne. Une manœuvre ne suffit généralement pas, il faut pagayer plusieurs fois du même coté pour tourner.
  3. Dans un Canoë biplace, pour tourner du côté ou l’équipier arrière pagaie, celui ci laisse trainer sa pagaie comme un gouvernail, pendant que l’équipier avant pagaie loin du bateau.
  4. En Canoë double, ne raisonnez pas en automobiliste (il n’y a pas un conducteur et un passager) le deux équipiers influent sur la direction du bateau. Il faut vous coordonner, dialoguer et être d’accord sur la direction à prendre.
  5. Quand on est deux les pagayeurs doivent être synchroniser (pagayer au même rythme et manœuvrer au même moment).

Notre vidéo pour apprendre à manoeuvrer un canoë avec une pagaie simple.

3/ Comment franchir un rapide

  1. Regarder et observer ou vous devez passerez avant de vous engager dans un rapide. Si vous ne pouvez pas le faire de votre bateau, débarquez et allez observer la rivière à pied.
  2. Soyez seul, ça permet de ne pas gêner et de ne pas être gêné. Cette règle parait simple, mais sur des rivières très fréquentées elle n’est pas toujours facile à respecter. Essayer d’avoir une intervalle minimum de trois longueurs de bateau entre chaque kayak.
  3. Pagayez, la vitesse est primordiale, si vous voulez manœuvrer votre kayak et aller ou vous avez choisi d’aller. Beaucoup ont le réflexe de lever la pagaie hors de l’eau, c’est la chose à ne surtout pas faire, si vous voulez rester maitre de vos trajectoires.
  4. Soyez toujours dans l’axe du courant (je parle bien du courant et non de la rivière) certain courant sont perpendiculaire à la rivière, c’est pourquoi il faut bien l’observer, ne soyez jamais en travers, car s’il y a des rochers le risque de chute augmente.
  5. Si vous tombez à l’eau, ne vous mettez pas debout (c’est très mauvais pour les jambes). Laissez partir le matériel (après le rapide vous trouverez un plan d’eau pour le récupérer). Mettez vous en position de sécurité : sur le dos, les pieds en avant et laissez vous descendre.
Kayak biplace en cravate dans les gorges de l'Ardèche
Rester dans l'axe du courant est primordial

4/ La difficulté des rivières

En Europe la difficulté des rivières est classée de I à VI. Les locations se font sur des parcours de classe II avec parfois des passages de classe III.

  1. La classe I est facile, c’est un lac ou une rivière avec du courant où il peut y avoir de petites vaguelettes. On y trouve peu d’obstacles.
  2. La classe II, est facile avec des rapides simples. Les passages sont évident et larges.
  3. En classe III, les rapides s’accélèrent, les vagues sont irrégulières, pas toujours évitables, les passages sont étroits. Aller reconnaitre à pied les rapides, est recommandé pour les moins expérimentés.
  4. En classe IV, V et VI, les courants sont de plus en plus violents. ces parcours sont réservés à des pagayeurs expérimentés.
  5. Au delà la rivière est classée infranchissable.
Kayak biplace sur l'Ardèche une rivière de classe II
Un rapide de classe II sur l'Ardèche

5/ Ce qu'il ne faut pas faire

  1. Louer un canoë-kayak si l’on ne sait pas nager
  2. S’alcooliser excessivement (surtout en plein soleil).
  3. Attacher les bateaux entres eux : si une grappe de bateaux s’enroule autour d’un rocher c’est un piège pour les pagayeurs.
  4. Plonger ou sauter dans l’eau sans avoir sondé la rivière.
  5. S’attacher au bateau ou y attacher son chien.
  6. Laisser ses déchets dans la nature.
Igor n'est pas attaché pour faire du canoë kayak
Igor respecte les règles, il n'est pas attaché.